Recherches n° 24 Franklin Buitrago Rojas, L’action de Dieu face à la souffrance humaine. Lecture théologique de récits de personnes déplacées à cause de la violence en Colombie

La recherche philosophique et théologique sur la question de Dieu face à la souffrance humaine est très abondante, d’autant plus après les grands drames du 20e siècle. L’orientation dominante est de « justifier » Dieu par son implication lui-même comme souffrant aux côtés des souffrants. Dans sa recherche doctorale soutenue en 2013, Franklin Buitrago Rojas voulait apporter sa contribution à ce vaste domaine de réflexion par une approche de théologie pratique empirique. Pris par des responsabilités importantes dans son ordre des Dominicains puis dans l’Universidad de Santo Tomás à Bogota, l’auteur n’a pas eu la possibilité de mener à bien rapidement son projet d’édition. Or cette thèse a obtenu toutes les louanges du jury et la mention summa cum laude. Encore aujourd’hui, aucune autre recherche doctorale en théologie pratique francophone n’a abordé ainsi la théodicée à partir du vécu de croyants victimes de violence. Publiée en espagnol en 2018 (USTA, Bogota), la version originale révisée est ici publiée dans les CITP.
La méthode retenue fut une première dans la théologie pratique francophone. S’il est courant d’utiliser la corrélation inspirée par Paul Tillich et revue par des théologiens comme Marc Donzé, personne à ma connaissance n’avait mené une thèse en utilisant la corrélation selon David Tracy, connu pour avoir critiqué l’usage en théologie selon lui abusif de la corrélation tillichienne. Franklin Buitrago Rojas s’est donc engagé en terra incognita, et il fait preuve tout au long de son travail d’une grande maitrise de la méthode de recherche (exposée dans le chapitre I). Son plan est bâti sur les fondements posés par Tracy, à savoir l’importance de d’abord poser une question vraiment théologique, et de ne pas entreprendre une recherche empirique qui serait seulement sociologique avant de passer à une dimension théologique. L’auteur procède ainsi à une revue de littérature non exhaustive sur la question de la théodicée, et propose une série d’options théologiques face à la question de la souffrance humaine (II). La présentation des résultats de sa recherche de terrain en Colombie (III) est faite en proposant une remarquable typologie. Suit la mise en corrélation proprement dite (IV) et une conclusion proposant plusieurs convictions, hypothèses et questions à approfondir notamment en théologie fondamentale.
Vu le sujet particulièrement délicat qu’il aborde, Franklin Buitrago Rojas procède avec minutie pas à pas. Sa lecture des sources n’est jamais servile ni passive. Il prend le temps de développer les apports d’auteurs majeurs sur le sujet, tant la critique contre Dieu que les systèmes présentant une « solution » au problème. Franklin Buitrago Rojas respecte au mieux les auteurs, mais aussi en pointant les aspects pertinents pour sa recherche. Il fait de même avec les personnes interviewées. La typologie raisonnée de la partie III est un modèle d’excellence. Par la rigueur de sa recherche, Franklin Buitrago Rojas parvient à relativiser la portée universelle des systèmes théologiques ou philosophiques du chapitre II, dont celui proposé par Jürgen Moltmann. L’auteur réintroduit dans la question de la théodicée tout un pan marginalisé – voire ignoré – de la foi chrétienne vécue. Ses propos sur une cohérence « alternative » du christianisme populaire latino-américain sont convaincants, ou en tout cas livrent de grandes questions au débat théologique.

Prof. Arnaud Join-Lambert, UCLouvain

Franklin Buitrago Rojas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *